La pratique du duo IvanovStoeva s'inscrit à la croisée de la sculpture cinétique et de

l'installation. Elle examine des simulacres inspirés par la nature dans lesquels fusionnent

technologie et lumière. Leur processus créatif s'enracine dans l'expérimentation avec la

matière et des moyens technologiques pour la création des événements cinétiques basés

sur l'illusion.

 

Ancrés dans la volonté de documenter différents systèmes naturels, les artistes

expérimentent avec de la technologie qui offre la possibilité de simuler visuellement la

réalité. À l'aide des modèles animatroniques et de simulations 3D basées sur des données

scientifiques, ils examinent le mouvement, le son et la lumière.

 

Dans leur recherche, la lumière joue un rôle essentiel pour la mise en relation d'éléments

qui permettent au simulacre naturel d'opérer. C'est à partir de la modulation de la lumière

que les artistes cherchent à imaginer des univers inspirés par des phénomènes

météorologiques et la nature. Le duo travaille sur une esthétique futuriste où les progrès

technologiques permettent la création d'une nature composée d'éléments mécaniques.

Celle-ci consiste en un système visuel et conceptuel validant la construction de nouvelles réalités.

 

Sonya Stoeva et Dimo Ivanov vivent et travaillent à Montréal. Ils complètent actuellement leur maîtrise en art visuel et médiatique à l'Université Concordia. C'est en 2010 que le duo IvanovStoeva se forme à la suite de plusieurs collaborations au Canada et en Europe. Leur recherche a reçu l'appui de plusieurs bourses (Conseil des arts du Canada, CALQ, Ville de Montréal, Bourse à la maîtrise en recherche FRQSC et Bourse de recherche et création du Réseau Hexagram). Le duo a reçu le prix d'excellence en arts visuels FOFA et le prix d'excellence Dora et Avi Morrow. Le travail de IvanovStoeva a été présenté en galeries et centres d'artistes à Chicoutimi, Montréal, Québec, Toronto, Paris et Sofia ainsi que dans des festivals artistiques, tels que le Festival international d'art numérique Elektra et le Festival d'art contemporain Art Souterrain.